Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

le blog de la cyber-base des 2 Luys est un portail de description de la vie de la cyber-base, des animations et des créations. Rencontre entre usagers, moment convivial. Surf recherche création apprentissage

Suite du voyage dans le temps

Chers amis cyber-nautes

Nous continuons notre voyage dans le temps et sur la terre de Soubestre ,
Ce travail, outre de nous faire  parager des évènements et des monuments historiques
du Soubestre, nous fait découvrir des techniques informatiques .
Ici nous avons enregistré Jean-Louis en Béarnais avec un zoom H4N.
sur un texte racontant l'inauguration du monument aux morts

(jean-Louis concentré)

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/352027829/jlouis1.jpg
Pendant que d'autres continuent à chercher et à placer  les anciens cafés d'Arzacq
sur des cartes google maps. Un exercice de style pas facile
.
http://sd-1.archive-host.com/membres/images/352027829/jlouis2.jpg

Nous voudrions remercier Jean Puyo pour tous les documents d'archives qu'ils nous donnent
et qui nous autorise à exploiter.

Voici le texte version Française lu par Jean-Louis en Béarnais

« Nos morts vivront toujours »


Aux pierres d’un Monument aux Morts

De la guerre de 1914-18

Version française du poème en béarnais

De Fernand PUYO, ancien combattant,

À  ARZACQ

Le 11 novembre 1921.

 

1

Ô pierres ciselées, qui, vers le ciel dressées,

Faites luire si haut les noms de ces poilus

Qui sont nos propres frères et nos amis perdus ;

Vous qui garderez d’eux, durant bien des années,

Le souvenir intact, vous que nous érigeons,

Pierres, nous vous aimerons !

 

2

L’hiver, quand un grand vent agitera la branche

Et d’un souffle violent lui arrachera tout,

Vous ne tremblerez pas et resterez debout.

Et lorsque, sous la neige, en sa pelisse blanche,

Vous nous croirez mourir, à eux nous penserons ;

Pierres, nous vous aimerons !

 

3

Quand, avec le printemps, la jolie hirondelle,

Comme envoyée du ciel pour venir nous saluer,

Vingt fois autour de vous s’en ira voleter

Et vous caresserez avec le bout de l’aile,

Avec elle, en pensée, nous aussi volerons :

Pierres, nous vous aimerons !

 

4

Lorsque viendra l’été, le papillon volage,

Sur tous ces noms dorés qu’il prendra pour des fleurs,

Aimera se poser, tout léger et joueur,

Lors, nous aurons aussi la fête du village,

Comme lui, serons gais ; mais, quand nous festoierons,

Pierres, nous vous aimerons !

 

5

A l’arrière – saison, quand l’écolier s’avance

Vers son travail le grand, sérieux comme il se doit,

Aux plus petits dira, en vous montrant du doigt :

« Pensons bien à ceux –là qui sont morts pour la France ! »

Beau parler des enfants ! Et nous, nous l’écrirons,

Pierres, nous vous aimerons !

 

6

Chaque année, au retour de ce onze novembre,

De ce jour glorieux, fin de tous les malheurs,

Fin du plus grand des maux, cause de tant de pleurs,

D’un même cœur, ici, nous les honorerons,

Pierres, nous vous aimerons !  

 

7

Et s’il faut, subissant une agression nouvelle,   

Repartir vers là-bas pour chasser l’Allemand,

Tout autour de toi, coq, nous dirons : « En avant ! »

Heureux d’aller sauver notre France si belle,

Et nos mêmes couplets, ici, nous chanterons ;

Pierres, combien alors nous vous aimerons !

 

Jean PUYO (2005) 

 

Ecouter la version Béarnaise par Jean-Louis


Tout ce travail sera pour publié sur le site paroles et mémoires du soubestre

http://memoiresoubestre.jimdo.com/.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bunny le chti 03/03/2010 09:00


salut
je vous souhaite à tous une bonne journée du mercredi


bunny le chti 23/02/2010 23:07


salut
je vous souhaite une bonne semaine


fr 23/02/2010 16:56


quel serieux, encore bravo