Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

le blog de la cyber-base des 2 Luys est un portail de description de la vie de la cyber-base, des animations et des créations. Rencontre entre usagers, moment convivial. Surf recherche création apprentissage

Les objets d'antan à la cyber-base.

Chers amis cyber-nautes 

Dans le cadre de "history" , nous continuons notre collecte d'objets d'antan.

Aujourd'hui plusieurs objets ont été apportés à la cyber-base: une chaufferette en fer blanc du 19ième , une brique vernissée chauffante , une bouilloire en céramique (les photos plus tard)

 Aujourd'hui ce qui a attiré notre attention: c'est la baratte à beurre apportée par Lucienne, d'ailleurs notons que sur Internet nous n'avons pas trouvé ce type de baratte.

Nous profitons de ces objets pour jouer les detectives et trouver sur la toile des renseignements, anectodes et autres détails (date, secret de fabrication etc ...) Une bonne occasion de s'entrainer à la recherche sur le web.

"Aujourdhui à l'heure où tout se fait de plus en plus rapidement , prendrait-on le temps de faire son propre beurre ?"

Baratte à main de type tonneau  verticale début 20ième

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/352027829/baratte.jpg

 

Baratte acompagnée de sa "propriètaire" plongée dans ses recherches !

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/352027829/baratte2.jpg

 

 

Les explications de Lucienne

Baratte à beurre à main

 

Dans les temps anciens, disons avant-guerre les fermes béarnaises vivaient en autarcie, la vache « bretonne » donnait le lait pour nourrir la famille, dont le repas du soir était souvent composé de pain trempé dans du lait chaud.

 

Auparavant on laissait «  poser » le lait dans un grand récipient et au bout d’un jour ou deux on ramassait la crème. Cette crème était mise dans la baratte et on tournait longtemps pour séparer la matière grasse du petit lait.

 

Ce travail était souvent réservé à la grand-mère. Quand la boule de beurre était composée on la ramassait délicatement et on la pressait dans les mains, sous l’eau froide pour rincer la motte. Quand le beurre était bien égoutté on le pressait dans un moule décoré d’une vache.

 

Ce beurre assaisonné de quelques grains de sel pour la conservation était vraiment délicieux. Souvent on en vendait une partie pour avoir quelque argent pour le ménage, mais il y avait aussi la coutume d’en porter une motte à la châtelaine.

 

Cette baratte à beurre en pin ou en hêtre et en fe,r ancienne est fabriquée comme un tonneau : de petits liteaux de bois cerclés de fer, les liteaux ne sont pas fixés entre eux comme pour le tonneau.

 

C’est l’humidité du contenu qui consolidait l’ensemble. Le couvercle d’origine porte une manivelle, elle actionne une pale percée de trous qui en brassant le mélange permettait d’obtenir le beurre .

 

Une bonde fermée d’un bouchon de liège permettait de vider le petit lait. qui était destiné au porc de la provision tué en hiver.

 

Rien ne se perd, tout se transforme.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

syboule 25/02/2011 15:47



l'idée Brice est de ne pas perdre de vue l'obectif de la cyber-base, qui est tout de même de rendre les gens autonomes vis à vis d'Internet ;.. Donc j'aime bien le coup de faire une enquète sur le web , pour tenter de trouver des informations: de les retravailler , de les partager... parfois de les exploiter , ou de les
contester ... Ce n'est pas la simple recolte de données pour history , mais bien l'envie d'optimiser la cbb avec des mélanges d'activités ... :-)



Brice 25/02/2011 15:15



Très sympa cette idée de travailler sur les vieux objets en y associant Internet



tiot 24/02/2011 22:41



salut


n'empêche que s'il y avait plus d'électricité faudrait bien s'y remettre


bonne soirée