Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

cyber-base des 2 Luys dans le Béarn

le blog de la cyber-base des 2 Luys est un portail de description de la vie de la cyber-base, des animations et des créations. Rencontre entre usagers, moment convivial. Surf recherche création apprentissage

chez germaine c'était...

Chers amis Cyber-nautes

 

Lucienne , nous raconte en quelques mots de "comment c'était chez Germaine",

vous savez Germaine que nous sommes allés interroger un jeudi après midi .

Ce jour-là Lucienne n'était pas là , mais ayant vu la vidéo sur Internet, elle a voulu nous faire partager

aussi un peu de son histoire ...

 

Peu à peu , bout à bout le puzzle de la mémoire du soubestre comble ses trous

 

Lucienne trés concentrée

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/352027829/mamielu.jpg

 

Texte de Lucienne

 

J’ai de vieux souvenirs de Germaine Mailhé Elle vendait des plants de légumes qui d’après ma belle-mère étaient les meilleurs du canton. Quand elle n’a plu été en bonne santé, à mon tour je suis allée acheter les fameux plants.

On tapait à la porte, personne pour répondre : on entrait dans le couloir en appelant fort : « Houhou!!  Et on entendait une réponse venant du fond du jardin. Pas question de craindre les cambrioleurs ou les indiscrets, on savait qu’elle était là. Elle passait ses journées à semer, repiquer, arracher, avec son tablier bleu et son chapeau penchée sur ses châssis, le dos à l’équerre et qui faisait mon admiration ; bien qu’ayant 25 ans de moins je souffrais de lombalgie récurrente, je me demandais toujours si j’étais douillette ou si elle était exceptionnelle….

Elle se plaignait des mauvaises herbes qui envahissaient son jardin. D’après elle c’était la faute à son mari qui avait acheté du fumier à un éleveur de Garos et ce fumier était infesté de graines de rumex (sarrazin en béarnais)

De son jardin le point de vue était unique sur les Pyrénées, de ce temps là les platanes n’étaient pas aussi hauts et il, n’y avait aucune construction qui cachait le paysage. Un beau jardin en pente douce au soleil, une belle terre, protégé des courants d’air par les maisons du quartier. Oui c’était un moment agréable d’aller chez Mailhé,, : toujours bien reçus même si elle était bien fatiguée et ajoutant quelques plants de fleurs, : reines-marguerites ou autres en cadeau pour les fidèles clients.

 

Licienne Duplantier 13.12.1935

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tiot le chti et bunny le chti 09/05/2010 06:51



salut


je vous souhaite à tous un bon dimanche



marylin 07/05/2010 20:07



Merci Lucienne pour votre interessant témoignage :)